YourWorld
Contexte et Météo
Bluebell est une petite ville d'environ un millier d'habitants qui se situe dans l'état français de YourWorld au Canada. Située dans une plaine entre deux montagnes, elle est connue pour avoir un temps très difficile en température (-14°C en hiver en moyenne et 30°C l'été). Bluebell fait partie des nombreuses îles de l'archipel de Blusday. Elle a été fondée en 1702 par Cyrus Lavinius Jeremiah Jones. Le président actuel de l'archipel est Rémi Fitzgerald, fortement apprécié dans les sondages et chez les citoyens...Bluebell fut fondée un jour par un riche industriel venu d'Europe, cherchant à créer un territoire à son nom. Lire la suite...
Version 4.1

Découvrez la bande annonce de la réouverture de YourWorld, marquant l'arrivée de la version 4.1 du RPG tant apprécié de ses citoyens.
YOURWORLD
SOYEZ YOURWORLD.
Vous avez un soucis par rapport à votre profil ou vous souhaitez changer de compte? Rien de plus simple, cliquez ici
Les recrutements sont ouverts ! N'hésitez pas a postuler en cliquant ici
Rejoignez nous sur la page facebook de YourWorld en cliquant ici

Partagez | 
 

 Kenneth "Kenny" Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyen
avatar
Guzmania
"IT HAD BEEN SO LONG SINCE I'D SEEN A GOOD IDEA, I'D FORGOTTEN WHAT THEY LOOKED LIKE. GUILT HAD AMBUSHED ME ONCE AGAIN AND I NEVER SAW HER COMING."

Nom ▬ Jones
Prénom ▬ Kenneth
Surnom ▬ "Kenny"
Âge ▬ 48 ans
Taille / Poids ▬ 1m78/69kg
Sexe ▬
Date de naissance ▬ 13/06/1969
Lieu de naissance ▬ New-York City, New York
Hobbies ▬ Alcoolique bona fide
Situation familiale  ▬ Divorcé

Traits de caractère ▬ Alcoolique, pessimiste, juste, résilient et mauvais caractère. "Alive if not exactly well."
Autre ▬ Acuité visuelle extrême, nerfs d'acier et réflexes foudroyant, Kenneth est un ex-flic au passé lourd qui possède l'expérience d'une vie plus que compliquée.
Avatar ▬ Max Payne de Max Payne 3



"There it was, the soundtrack to my life, and, for a few seconds, came harmony, finally."

PHYSIQUE

"I wasn't the man I used to be, and even he wasn't up to much. My luck had finally run out but this was my mess. I had to clean it up."

Une carcasse ou une ombre de ce qu'il était autrefois, Kenneth Jones n'est vraiment plus tout jeune et se rapproche un peu trop de la cinquantaine pour qu'il puisse maintenir un physique correct. Malgré les rémanents d'un charme extérieur autrefois bien plus présent, l'ex-flic n'est plus aussi beau à voir qu'auparavant : sa vie haut en couleur lui a valu plusieurs cicatrices qui ne partiront jamais, des souvenirs intemporels du nombre incalculable de ses échecs. Son abdomen s'est ramollis d'une musculature bien taillée à un bidon de bière assez mou, l'alcool marquant son physique comme tout les antalgiques qu'il consomme régulièrement ont creusés des cernes mauves sombres sous ses yeux. Les séquelles d'abus de médicaments et alcool sur le corps de Kenny sont surtout visibles de très près.

Malgré tout cela, Kenny n'est pas quelqu'un de dégoûtant physiquement car pour tout ses défauts il possède (ou dans certains cas possédait) des qualités qui équilibraient le tout. Même si aujourd'hui il opte pour la boule à zéro ou un crâne très bien rasé, il est normalement couronné d'une chevelure d'ébène très bien entretenue, assez courte mais dont la texture et la qualité est bien visible. Ses yeux eux ne sortent pas vraiment du lot et sont d'un brun assez sombre, une couleur banale pour un homme qu'on ne peut considérer de cette façon. Il arbore une barbe assez épaisse, aussi sombre que sa chevelure et le reste de sa pilosité qui se concentre généralement sur ses avant bras, son buste et son visage. Son visage en général était visiblement d'une certaine beauté auparavant, ses traits sont aujourd'hui étouffées par les cicatrices et blessures de sa vie antérieure. Autrefois athlétique et possédant un corps bien sculpté en raison d'un passé qui le demandait au sein de la NYPD, il s'est beaucoup trop relâché aujourd'hui pour qu'il puisse récupérer son corps d'antan, du gras formé par le mélange malsain d'alcool et d'une inactivité temporaire remplace à présent la musculature qu'il arborait fièrement au niveau du haut et bas buste, même s'il reste quelque vestiges de ce glorieux passé comme des pectoraux encore assez bien taillés et des biceps solides. Sa carrure est banale pour un homme approchant la cinquantaine dans le pays, mais à Blue Bell où la jeunesse rayonne et beaucoup possèdent un physique de rêve, Kenneth Jones est l'ennemi juré de cette image qu'on peut avoir de la ville.

Malgré l'âge, la dépression et sa descente aux enfers évidente, Kenneth Jones reste un homme plus que redoutable, ayant été premier de sa promotion à l'académie de police de NYC seulement par ses prouesses au combat et investigation. Jeune, il avait la vitesse et l'habileté d'un soldat d'élite mais aujourd'hui, l'alcool a noyé ce poisson un peu trop énergique aux goûts du monde mais malgré cela, au détriment de sa fougue, Kenny a gagné en robustesse et est toujours le tireur qu'il a été : pouvant supporter plus que quiconque et se dire que tout va mieux après une boîte d'antalgiques, il est plus dur à crever qu'un ours et beaucoup plus coriace qu'une meute de loups. Franchement, ne vous laissez pas berner par la peau abîmé de ce loup solitaire car même si sa fourrure est tâchée et détruite par les épreuves de son quotidien, son coeur lui reste fier et bat comme le moteur d'une locomotive se préparant à faire le grand saut au bout des rails en cours de construction : en gros, même s'il ne pétait plus trop la forme, il restait bel et bien debout même s'il marchait un peu trop rapidement vers sa propre fin.

MENTAL

"Things had a bad habit of only making sense to me looking back long after I'd run out of time to fix them."

Initialement Kenneth Jones était un homme intransigeant vis à vis à la justice, limite fanatique de l'ordre et certains de ses supérieurs se sont donnés un certains mal à lui faire comprendre que même s'ils respectaient cela, un jour sa dévotion allait le tuer, ils savaient beaucoup trop bien comment ça marchait réellement en dehors de l'académie. Un jeune homme respectable, aimant et surtout bon, il a comprit de la pire des façons que les habitants de ce  monde n'étaient pas du genre à jouer avec les règles qui pourraient faire en sorte d'atteindre un semblant de paix, mais ça serait trop en demander, n'est ce pas ? Enfin, beaucoup d'entre vous savez comment ça se passe quand on piétine beaucoup trop un homme déjà vaincu : il va se relever et renaître de ses cendres bien entendu, mais le changement sera inévitable et quel que soit le niveau d'intransigeance de cette personne, il aura à présent comprit comment fonctionne le monde.

Aujourd'hui, Kenny n'est plus du tout ce qu'il était dans sa jeunesse, chose qu'on peut dire aussi bien pour son mental que son physique, surtout avec l'influence de l'âge. Malgré les épreuves impitoyables de son passé, il n'a jamais perdu son sens de la justice même si celui-ci se manifeste beaucoup moins souvent qu'auparavant, comme enfouis dans le rassemblement de miasme et saletés qu'il a pu subir tout au long de sa vie. Sa déception et ses rêves brisés mêlés à un brin de dépression et du taux d'alcool constant dans son sang ont fait de lui un homme extrêmement pragmatique mais quelque peu toujours aussi altruiste qu'avant : malgré l'hésitation, au bout du compte il finira toujours par effectuer le choix qu'il estime être bon. Gentleman de première, il n'a jamais supporté de voir une femme être abusé ou frappée et saura intervenir dans ces situations de la façon adéquate. Dans sa jeunesse, Kenny était doté d'un bon sens de l'humour, savant rigoler en face des situations les plus compliquées mais aujourd'hui, même s'il lui arrive de blaguer de temps en temps à sa façon un peu morbide, son sens de l'humour a prit un coup dont il ne se remettra sûrement jamais. Il a toujours eu un grand intérêt pour la littérature et la mythologie et ce depuis son enfance et en raison de cela, il a une tendance à monologuer sur les situations dans lesquels il lui arrive d'atterrir et ce d'une façon assez poétique, sachant utiliser les mots pour décrire ce qui se passe même s'il lui arrive de parler à voix haute dans un élan presque théâtral qui n'atteint jamais l’excentricité. En parlant de ces situations plus que déplaisantes, Kenny semble s'être convaincu d'avoir trouvé un remède à cela : depuis une bonne dizaine d'années maintenant, il a recours à étouffer ses peines et son passé dans l'alcool, mêlant ses breuvages avec quelque cachets d'antalgiques, engourdissant de cette façon son cerveau pour ses raisons personnels, l'alcoolisme étant un trait qui est visiblement passé de famille. Un des traits les plus saillant de sa personnalité reste sa détermination à toute épreuve, il poursuit ceux qui lui ont commis du tort à lui ou ses proches avec une résolution sans faille et quelque soit le prix à payer à l'issu de cette histoire. Quand il tiens une arme et se contente de faire ce qu'il sait faire de mieux, il s'est déjà comparé à "l'ange de la mort se préparant à mettre fin aux jours d'un pauvre homme" mais s'est assez vite rattrapé en disant qu'"en réalité, je ressemble surtout à un gros chauve avec un mauvais caractère".

Depuis peu, tout ses traits se sont entremêlés dans un maelstrom intense ayant encore plus aggravé son cas, Kenneth n'est plus qu'un "gâchis" absolu, l'alcoolisme et la dépression auront sûrement raison des cendres de son passé, même la hargne qu'il exerce dans les situations où il se sent vraiment vivant commence à perdre en intensité et ses monologues ayant souvent un tournant assez lugubre. Il essaye malgré tout de se rattraper, de tenter d'être ce qu'il n'a jamais réussi à être : le héro de son propre histoire malgré le fait que ses vices s'entassent aussi vite que les bouteilles vides dans son appartement paumé, sans compter son comportement cynique, nihiliste et toute la merde qui va avec.

HISTOIRE

"I'd been shot more times than I could remember, but this felt different. Maybe fate was sending me a message. Trying to tell me my luck was finally about to run out. Or maybe I just severed an artery and was bleeding out like any number of fools who got shot playing with guns. Either way, I was failing fast."

Né en 1969 et ayant grandit dans les années 70, Kenneth Jones, fils de Benjamin et Mary Jones, un veteran de la Guerre du Viêt Nam et d'une infirmière dont il manque plusieurs chiffres à son chèque de paie, n'a pas eu une enfance très facile. Son père n'a jamais donné beaucoup d'attention à son fils, son excuse étant qu'il devrait subir cela pour s'endurcir tandis que sa relation avec sa mère était assez fusionnelle, n'ayant jamais eu de problèmes avec elle. Tout comme bon veteran de guerre, son père souffrait de troubles de stress post-traumatique, ayant souvent recours à la violence et l'alcool dans sa relation avec sa femme, Kenneth ayant assisté à la fois où Benjamin a éclaté une bouteille vide sur le crâne de sa femme dans un coup de rage inexpliqué. Maltraité par son mari et vivant dans des conditions plus que déplaisantes, Mary Jones s'est elle aussi lancée dans cette manie de boire régulièrement, sa relation avec son fils se détériorant jusqu'à qu'elle meurt prématurément en 1976, sûrement d'overdose ou une autre connerie du genre qu'un gamin de 7 ans ne pouvait pas encore comprendre. Son père ayant perdu son souffre douleur s'était rapidement tourné vers son fils mais étonnamment ne l'a jamais battu, s'étant juste contenté de remplacer sa femme et de visiblement "vivre heureux" à sa façon avec cette jeune femme dont Kenny n'a jamais connu le nom. Son père ira rejoindre sa femme aussi bien symboliquement que physiquement, mourant lui aussi prématurément en 1979 et sera enterré auprès de sa femme. Il passera le reste de sa jeunesse auprès de son grand-père maternel, un homme qui l'a aimé et l'a beaucoup influencé avec ses histoires.

Durant la fin des années 80, Kenny aura terminé rejoint et terminé sa formation à l'académie de police de New-York City, étant reconnu comme étant l'officier le plus talentueux de sa promotion aussi bien pour arrêter de simples malfrats à dissoudre des organisations mafieuses. Il sera promu détective de la NYPD quelque années plus tard et c'est durant cette période qu'il aura un mariage de très courte durée avec une femme qui lui donnera deux petites jumelles frêles et innocentes, ne possédant aucun traits physique de leurs père, l'une des raisons pourquoi Kenneth Jones a très rapidement divorcé et délaissé dans sa connerie et jeunesse sa femme et ses deux enfants, une autre raison étant qu'il avait eu quelque relations avec une femme qu'il a vraiment aimé à côté,  femme qu'il a aussi du laisser en raison de son mariage et son travail, une autre petite fille étant née de leur union. Vers la fin des années 90, Kenneth se mêle à des affaires de drogues et substances inédites dans la ville de NYC, un collègue à lui l'ayant invité dans le "Drug Enforcement Administration", une branche de la NYPD se chargeant comme son nom l'indique des affaires de drogues au sein de la ville. Ayant pendant presque quatre ans traqué des pistes, tués des mafieux liés à l'affaire et parfois même d'anciens camarades corrompus pour mener à bien son travail mais, au bout du tunnel et malgré sa victoire, Kenneth s'était rendu compte que le monde n'était pas un lieux aussi merveilleux qu'il espérait et peu à peu, son optimisme se détériorait en cynisme fieffé. Arrêté et envoyé en prison pour son nombre de personnes tués durant son investigation, ce qui avait plus influencé son état mental était le fait qu'il n'avait au final pas fait un seul pas en avant étant donné que tout ses camarades étaient morts, par sa faute ou à cause du fait qu'il n'avait pas réussit à en protéger un seul.

Transféré de nouveau en 2003 au NYPD, cette fois dans les branches de meurtres et homicides, il a résous plusieurs enquêtes dont un impliquant un serial-killer qui avait déjà fait six victimes. Regagnant peu à peu sa confidence d'antan et un nouvel amour pour une de ses collègue : Natacha Woods, nouvelle recrue de la DEA. Quelque mois après sa ré-intégration, une nouvelle mission lui tombe dessus sans prévenir après avoir été impliqué à des événements concernant quelque gangs rivaux, italiens et russes. Il était seulement entrain de vivre sa nouvelle vie tranquillement quand une fusillade a éclatée et Kenneth a du intervenir, causant comme toujours plus de mal que de bien, tuant dans le feu de l'action plusieurs suspects et un témoin. L'inspecteur en chef avait nettoyé l'affaire à condition que Kenneth se charge de mener l'enquête sur ces affaires, celui-ci s'alliant rapidement (et ce un peu contre son gré) à Cassidy Kane, une représentante de la mafia russe de NYC. Ayant encore poursuis les pistes en laissant beaucoup de morts derrière lui, l'image de Kenny était encore une fois abîmé par des accusations comme quoi il était plus dangereux que beaucoup des mafieux qu'il traquait et franchement, qui pouvait le nier ? Kenneth était véritablement une machine à tuer déterminé à résoudre l'enquête. Cette enquête prendra fin quand il se rendra compte que Cassidy Kane profitait de Kenneth Jones pour lui frayer un chemin vers le trône de la mafia russe. Se rendant compte de son erreur, Kenny se chargea de mettre un terme aux agissements de la femme en effectuant une descente seul vers leur quartier général, abattant sur place Cassidy Kane tentant de fuir par hélicoptère le lieu du massacre. Encore une fois, même si sa réussite était présente, sa façon d'atteindre celle-ci avait mit un terme à sa carrière : l'inspecteur en chef et le directeur des bureaux de la NYPD ont retirés le badge de Kenneth Jones pour "troubles causés et agissements inappropriés", offrant à l'ancien officier une pension pour qu'il puisse au moins terminer ses jours tranquillement pour récompenser ses services. Kenneth n'accepta rien de leur part.

Pendant une période, il a essayé de se rapprocher de ses enfants qu'il a laissé derrière mais n'a jamais réussi à établir un contact avec les jumelles hormis ce que son ex-femme lui autorisait tandis que sa fille née de son adultère n'a jamais voulu le rencontrer. Lassé, fatigué et usé, Kenneth  Jones a décidé de trouver un moyen de passer ses jours et a suivit la recommandation d'un de ses camarades à l'académie : il a volé à São Paulo en Brésil pour servir de garde du corps à une famille très aisée de gérants immobiliers. Ne se posant pas trop de questions sur les agissements plus que douteux de certains de cette famille, il s'est contenté de faire ce qu'il savait le mieux faire, c'est à dire encore une fois tout gâcher : il n'a pas réussi à sauver la vie de la personne qu'il devait protéger ainsi que celles de son frère et sa femme, tous tués avec des interactions mêlant gangs des favelas, milices armées et polices corrompus. Il s'est au final rendu compte que le coupable derrière cette histoire était le deuxième frère de la famille qui a profité du chaos pour se hisser au sommet et empocher la fortune de son frère décédé sans que le plus jeune puisse en hériter, tout cela avec l'aide de la milice qu'il a engagé et des policiers qu'il a corrompu. Agissements que Kenny ne connaissait que trop bien, dans un élan de vengeance, il a traqué le traître et a du se mêler à la police brésilienne plus d'une fois pour enfin retrouver et faire arrêter l'homme qui avait transformé un simple job de protection en enfer sur terre, Kenny ayant dans sa lancée dévoilé les agissements de la police de São Paulo, un trafic d'organe et de drogues au coeur des favelas. Le coupable en taule, ses ennemis abattus, Kenneth Jones avait pour la première fois atteint un semblant de victoire dans sa vie et se permettait pour la première fois de se considérer comme un "héro", à sa façon propre et un peu morbide.

Satisfait de ses derniers agissements, Kenneth Jones passe quelque années de vacance et de calme bien mérité au Brésil et est aujourd'hui plus que déterminé à essayer d'être une meilleure personne, voulant tout d'abord ré-établir des liens avec ses enfants et qui sait ? Peut être qu'un jour, il obtiendra cette vie tranquille qu'il convoite depuis à présent trop longtemps.

"FATE WAS MOCKING ME, THE SAME BAD JOKE I'D HEARD A HUNDRED TIMES BEFORE. THE SETTING HAD CHANGED, BUT THE REST WAS ALL TOO FAMILIAR."



_________________

Kenneth Jones

"Here I was again, waging a war that wasn't mine for reasons I didn't fully understand, trying to put on an act when the curtain was already down and making a bad situation even worse. I was a problem trying to be a solution."


Dernière édition par MechLord le Mar 5 Sep - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
avatar
Guzmania
Plus, étant donné que c'est un nouveau personnage, je voudrais une remise à zéro de mon profil (dont j'ai fais la demande sur "modification de profil" mais on a pas trop compris ma demande mdr).

_________________

Kenneth Jones

"Here I was again, waging a war that wasn't mine for reasons I didn't fully understand, trying to put on an act when the curtain was already down and making a bad situation even worse. I was a problem trying to be a solution."
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Citoyen intermédiaire
avatar
Neehra


@Ferway @Adiana

En ce qui concerne le personnage RP, c'est noté! Bienvenue à Bluebell !

_________________

neehra saklarenko
You know I'm back like I never left, another sprint, another step another day, another breath, been chasing dreams, but I never slept  
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen légendaire
avatar
saturnation
C'est fait pour moi, tu recommences à zéro avec rien si ce n'est 1000Dl's comme tout arrivant à YourWorld !

_________________
saturnation
tu pars, tu pars pas, j'suis l’amnésie, j'suis amnésique, j'oublie vite, mais réfléchis avant de partir, apparemment on peut pas en guérir


"gallagher"
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
avatar
Guzmania
Et pour l'identité RP ?

_________________

Kenneth Jones

"Here I was again, waging a war that wasn't mine for reasons I didn't fully understand, trying to put on an act when the curtain was already down and making a bad situation even worse. I was a problem trying to be a solution."
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen légendaire
avatar
saturnation
Avec ou sans le surnom ?

_________________
saturnation
tu pars, tu pars pas, j'suis l’amnésie, j'suis amnésique, j'oublie vite, mais réfléchis avant de partir, apparemment on peut pas en guérir


"gallagher"
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen
avatar
Guzmania
Avec !

_________________

Kenneth Jones

"Here I was again, waging a war that wasn't mine for reasons I didn't fully understand, trying to put on an act when the curtain was already down and making a bad situation even worse. I was a problem trying to be a solution."
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen légendaire
avatar
saturnation
C'est fait !!

_________________
saturnation
tu pars, tu pars pas, j'suis l’amnésie, j'suis amnésique, j'oublie vite, mais réfléchis avant de partir, apparemment on peut pas en guérir


"gallagher"
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen intermédiaire
avatar
Neehra


Bievenue à Bluebell !

_________________

neehra saklarenko
You know I'm back like I never left, another sprint, another step another day, another breath, been chasing dreams, but I never slept  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Kenneth "Kenny" Jones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kenny - Arkna La rage du peuple
» Un Indiana Jones par MarvinS
» Template "Indiana Jones"
» Indiana Jones & Henry Jones 12" Medicom.
» [News] Buste EE Indiana Jones (Gentle Giant) 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YourWorld :: Découvrir le RPG :: Présentations acceptées-